La promesse de l’aube

La promesse de l’aube

En ce moment, nous sommes pris dans la spirale du rythme des charters. Deux semaines de charter. Quatre jours de repos. Deux jours de préparation. Et c’est reparti pour deux semaines de charter. Heureusement, au milieu de ce rythme de folie il y a ces instants, courts mais précieux, qui m’emplissent de bonheur, de paix et d’énergie. Les levers de soleil font partie de ces moments.
Alors que l’hémisphère Nord entre dans l’hiver et voit ses jours raccourcir, de ce côté de la planète les jours se ralongent. Si il y a quelques mois il faisait encore noir à mon réveil, je me lève à présent de plus en plus souvent après le soleil. Et entrevoir les premières lueurs du jour à travers le hublot me motive à me lever, m’encourage à battre le soleil de vitesse pour être sur le pont afin de le voir s’élever au dessus de l’horizon.
Car comme le disait si bien Romain Gary, l’aube est une promesse. Le début d’un jour nouveau, après une nuit de sommeil réparateur. Regarder le soleil se lever c’est s’emplir d’énergie, c’est vouloir s’élever aussi. Souvent, l’aube est aussi le moment le plus calme de la journée. Le vent est faible ou inexistant, auquel cas le lagon est un parfait miroir, qu’aucune vague n’ose troubler ; à peine quelques ridules, juste pour me rappeler que cet instant est bien réel. Souvent aussi, je suis la seule déjà debout. Les clients et le capitaine dorment encore. Excepté le ronron du générateur, il n’y a pas un bruit à bord.
Alors j’enclenche la machine à café, j’allume le gaz sous la bouillore, et je vais profiter de ces quelques instants de tranquilité. J’admire la beauté du spectacle en me disant que même si ce n’est pas tous les jours facile, j’ai quand même beaucoup de chance de voir cela!
Puis la bouillore siffle, le café a fini de couler, et je commence ma journée!
Parfois le spectacle est tellement beau que je ne peux le garder que pour moi, alors je prends des photos. En voici une de Bora Bora. Le soleil s’étant déjà levé éclaire l’île d’un faisceau d’or, alors que le bateau est encore dans l’ombre. Cette île n’a pas volé son surnom de perle du Pacifique!
Un autre matin, le lever du soleil a coïncidé avec le coucher de la pleine lune. C’était d’une beauté et d’une douceur infinies.
Je vous laisse avec les images.
Prenez soin de vous,
Je vous embrasse,
Alexandrine

3 thoughts on “La promesse de l’aube

  1. Merci Alexandrine de ne pas garder pour vous cette lumière qui s’épanouit et de partager de si belles images et un si beau texte reflet de votre joie et votre bonheur. Ce moment heureux devient éternel “il ezst tant de beauté dans tout ce qui commence ” écrit Rike. Gros bisous à vous et à Thomas.

Répondre à Papou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *