Premières impressions sur Cuba

Premières impressions sur Cuba

Quand j’écris sur nos péripéties en bateau, je ponds l’article sur le vif, à chaud. Il s’est passé ça, puis ci, bim bam boum, l’adrénaline n’est pas encore redescendue que l’article est publié.
Quand il s’agit de vous raconter nos visites, nos rencontres, nos découvertes, c’est autre chose. Je réfléchis à comment je vais l’aborder. Je ne veux pas vous faire un guide touristique. Je veux transmettre des émotions, des ressentis. Et ce n’est pas toujours facile à mettre en mots. Je dois digérer, prendre du recul. Et alors je peux vous dire… La fascination face à l’architecture, les colonnes, les hauts plafonds, les carrelages colorés, les vitraux, les moulures au plafond. Ce sentiment ambivalent: qu’est-ce que c’est beau, mais qu’est-ce que ça devait être beau, à la “Belle époque”, avant cette “période spéciale”, avant ce délabrement partiel. L’admiration pour ce chef cubain qui m’a laissé mijoter un petit plat dans un coin de sa cuisine. La gêne de la curiosité et l’amusement, puis l’intérêt, pour cet appartement visité au culot en plein coeur de La Havane parce qu’il y avait un panneau “à vendre”. La tête qui tourne dans cette maison d’antiquités, où les gens vivent au milieu des meubles, lustres, tableaux, vaisselles, du sol au plafond. Comment je suis totalement fan des vieilles voitures américaines, toutes clinquantes. Combien je me régale de mojitos et de caïpirinha. À quel point j’adore parler espagnol et le malin plaisir que je prends à rouler les R et à mâcher la fin de mes mots.

Jusqu’a présent nous avons visité Cienfuegos, où est basé le bateau. Nous avons sorti nos vélos pliants et avons remonté le Prado, depuis la Punta Gorda jusqu’après le “Bulevar”. Nous avons admiré les rues bien entretenues, chefs d’oeuvre d’architecture, et nous nous sommes plongés dans l’ambiance des quartiers populaires. Nous avons acheté un morceau de citrouille, une botte d’oignons et 10 petits pains pour l’équivalent de 80cts d’euros. Si en Jamaïque on nous proposait de l’herbe et de la cocaïne dans la rue, ici le marché noir ce sont les oeufs et les pommes de terres!

 

Puis nous sommes allés à la Havane, chez le cousin de Thomas. Avec Marie-Jeanne et Bernard, les parents de Nicolas, nous avons arpenté les rues du vieil Havane et du centre Havane. Nous avons rencontré les amis de Nicolas et mangé plusieurs fois au restaurant de l’un d’entre eux, le PaZillo, une excellente adresse!

Prochaine étape pour ce week-end : Trinidad! J’ai vraiment hâte, cela fait un moment que cette ville fait partie de ma liste de destinations à voir un jour (ma “bucket list” ;)), je vous raconterais!
Bon week-end à tous et à très bientôt!

4 thoughts on “Premières impressions sur Cuba

  1. vous avez bien commencé la nouvelle année (tous mes voeux) etje me réjouis de participer à votre aventure et de découvrir toutes ses régions que vous savez si bien présenter ; j’ai vu un spectacle de Gamblin qui nous fait vivre en direct les bruits de l’Océan ; c’est impressionnant ; mais que de merveilleux moments au bout ; je reste en pensées avec vous ; Adrienne , l’Aude et le Gers ….

  2. Superbe, ça donne envie! On est preneur de recommandations et bonnes adresses, on va passer 2 semaines à Cuba en Mai.
    Si vous êtes encore dans les parages ça nous ferait plaisir de vous voir 🙂
    Bises,
    Elise et Axel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *