Tout penaud à Mindelo

Tout penaud à Mindelo

Nous arrivons à la marina de Mindelo jeudi soir. Vendredi matin, nous allons payer notre place à la capitainerie, et apprenons que ce jour est férié, mais seulement dans cette ville. Nous qui étions venus à Mindelo spécialement pour effectuer les formalités de sortie du territoire, nous voilà coincés ici jusqu’au lundi! Après avoir rempli nos 700 litres de réservoir d’eau, nous allons au mouillage.
Passée la frustration de ne pas pouvoir partir et admise l’idée de devoir attendre, nous profitons bien du week-end et nous rencontrons tout un groupe de jeunes sur plusieurs bateaux, avec qui nous profitons des nuits festives!


Mindelo est une assez grande ville, nous avons eu l’occasion de l’explorer grâce à José, un cap-verdien avec qui nous nous sommes liés d’amitié. Il nous a guidé à travers les quartiers de la ville à la rencontre de la Mandinga: tous les dimanches du mois de janvier, en préparation au carnaval, il y a des défilés informels avec quelques musiciens, des mandingas recouverts de charbon, et toute une foule dansante qui suit! Nous avons pu bien profiter du spectacle grâce à notre guide qui nous a mis en garde contre les dangers possibles d’une telle manifestation et nous a fait emprunter les chemins de traverse pour éviter le gros de la foule.

On a joué le jeu à fond!
Des enfants regardant passer la mandinga

Allez nous partons faire les formalités de départ, en espérant que tout roule!

2 thoughts on “Tout penaud à Mindelo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *