Toutes premières impressions sur le Cap Vert

Toutes premières impressions sur le Cap Vert

Nous sommes arrivés vers minuit dans la nuit du 8 au 9 janvier à Palmeira, un port de pêche au nord-ouest de l’île de Sal au Cap Vert. Étant arrivés de nuit, nous nous sommes fiés à la carte et avons mouillé de l’autre côté de la baie, en face du port. On s’est fait une petite frayeur car une bouée sur deux a son éclairage grillé, et on a failli foncer dans une d’entre elle!

Dès le réveil le lendemain matin nous avons fait l’expérience de la gentillesse et de l’accueil des cap-verdiens. Plusieurs sont venus en annexe ou en barque nous parler, et nous dire que notre mouillage n’était pas sûr (un grand voilier mouillé où nous étions s’est fait échouer à cause des vagues il y a quelques jours) , nous invitant à venir mouiller avec tous les autres bateaux près du port. En effet,
nous voyons maintenant de nombreux voiliers, qui nous étaient invisibles la nuit dernière car aucun n’a le feu de mouillage.
Nous nous renseignons sur la possibilité de faire les formalités administratives, mais la police et la capitainerie sont fermées le week-end. Tout le monde nous a quand même assuré qu’on pouvait
débarquer sans crainte, alors tels deux clandestins nous sommes allés faire un tour dans Palmeira.

C’est assez drôle de voyager en bateau, car tant qu’on est à bord on est chez nous, on emporte notre maison, alors on peut être arrivé dans un pays que l’on ne connaît pas, où le mode de vie et la culture diffèrent de la France, et ne pas le ressentir…jusqu’à ce qu’on mette le pied à terre, et là on est directement en immersion!

L’ambiance de cette petite ville est très chaleureuse. Sur une place, les hommes sont assis à l’ombre d’un arbre et jouent aux cartes ou à l’awalé; dans les rues les enfants jouent, partout il y a du monde, qui nous regarde un peu fixement et nous salue gaiement. Les maisons sont peintes de toute les couleurs, les rues sont pavées, et il y a de nombreux chiens, des poules et des coqs dans les rues. Il y a une fontaine pour aller chercher de l’eau (elle était fermé, samedi après-midi oblige) et des sanitaires municipaux. Nous avons pu acheter une clé 3G et la recharger dans un cyber, et pendant notre transaction 4 ou 5 personnes sont entrées pour téléphoner ou envoyer un texto.

Nous sommes agréablement surpris par le fait que tous ceux à qui nous nous sommes adressés ou qui nous ont interpelés parlent français. Ne parlant ni portugais ni crioulo, nous sommes donc
ravis de ne pas ressentir la barrière de la langue et de pouvoir échanger facilement.

Après notre petit tour, nous revenons vers l’annexe pour voir qu’elle est convoitée par des jeunes garçons. L’un d’entre eux nous fait comprendre, à moitié en français, en crioulo et par des gestes, qu’il aime bien notre annexe et qu’elle doit aller vite! Il nous demande s’il peut l’essayer alors Thomas lui propose d’aller faire un tour, pendant que les autres enfants tapent dans les mains d’enthousiasme.

Cette première journée nous laisse avec l’impression que les cap-verdiens sont très accueillants et serviables, on se sent très à l’aise. Côté météo on a pris quelques degrés par rapport aux Canaries: il fait entre 25 et 30 degrés et l’eau est à 22, on a pu faire notre premier bain autour du bateau au mouillage depuis notre départ!

Bon, moi qui voulais faire un court article pour donner les premières impression, c’est raté! Je m’arrête donc là et à dans quelques jours avec cette fois des photos!

Un grand merci à vous de nous suivre, et merci beaucoup pour vos commentaires et vos vœux pour 2016. Cela nous touche beaucoup de vous savoir dernière nous et nous sommes ravis de pouvoir partager notre aventure avec vous!

6 thoughts on “Toutes premières impressions sur le Cap Vert

  1. Bravo pour le récit , un livre s’imposera à la fin de votre périple ,il sera très agréable à lire.par contre le gps est bloqué au 4 janvier nous ne pouvons plus vous suivre! Gros bisous à vous deux Francoise et michel.

  2. Après vous avoir suivi à la trace, grâce à l’AIS, jusqu’au large de Dakli, nous vous retrouvons avec plaisir au Cap Vert. Merci pour le récit de cette navigation et des premières impressions cap-verdiennes. Ayant vu la météo sur Grib, avant de repartir pour la grande traversée, vous allez sans doute vous reposez quelques jours, et peut-être en profiter pour visiter quelques îles. Laissez nous vos coordonnées, on peut ainsi vous suivre et rêver. Encore BRAVO et gros bisous. Daniel

  3. Tout d’abord bonne et heureuse année 2016 et surtout la santé pour votre périple. Merci pour les récits de ce voyage qui sont agréables à lire et qui nous tiennent en haleine. Nous pensons bien à vous et nous sommes très heureux de vous sentir si libres, si joyeux de vivre pleinement cette aventure. Gros bisous à tous les deux

  4. Coucou les navigateurs, à notre tour de vous souhaiter nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année, nous suivons toujours d’aussi près votre périple, vous nous tenez en haleine, c’est merveilleusement bien raconté, on s’y croit !!!!! Bisous à vous deux Laurence, Vincent, Juliette

  5. Bonne année 2016 et tout mes voeux de bonheur ! Tes récits sont magnifiques. Bonne continuation dans votre traversée. Groses bises marie laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *